[ LE PERSONNEL NE VEUT PLUS SE LAISSER FAIRE SANS RIEN DIRE! ]

Rappelons simplement la situation. Les actionnaires actuels sont en attente d’autres partenaires pour poursuivre le plan de continuation ou que de nouveaux partenaires feront une offre au tribunal de cession une fois cette entreprise liquidée.

Mais le personnel n’exclut pas non plus l’opportunité selon laquelle il pourrait lui aussi faire une proposition de reprise de leur propre journal. Il est certain que cette nouvelle attitude montre bien que ces derniers n’entendent pas passer à la trappe sans perte et profit si la direction actuelle n’arrivait pas à trouver partenaire ou repreneur.

Il n’empêche que pour l’heure ils entendent faire leur boulot du mieux possible à savoir sortir le meilleur quotidien chaque jour quelque soit le futur du groupe. .

Nous vous proposons d’écouter en cliquant sur le lien ci joint l’interview de Rodolphe Lamy représentant du personnel et madame Mélinda Boulay représentante du syndicat National des journalistes tous deux nous expliquent leur vision du futur.
⬇️⬇️⬇️⬇️⬇️⬇️⬇️⬇️⬇️⬇️⬇️⬇️⬇️⬇️

https://www.makacla.com/France-Antilles–Et-si-le-personnel-reprenait-son-outil-de-travail-_a7041.html?fbclid=IwAR3RDe5myEpoERsAifiND2dO1A6V7-bGXcEQarsnrEuaiPawC8PYqyJjRNY

Related posts: